A voir, jusqu’au 18 décembre 2016 l’exposition de photographies « Temps suspendu – exploration urbaine » proposée par le Musée de La Poste» à l’espace Niemeyer. On y découvre 75 photographies des trois artistes Romain Veillon, Sylvain Margaine et Henk Van Rensbergen.

 

La nature reprend ses droits

« Découverte et exploration de sites désertés, désaffectés, secrets, cachés, les explorateurs urbains captent l’atmosphère du lieu. Hôpital, usine, école, prison ou église… des endroits aujourd’hui délaissés par l’homme où le silence règne en maître. La peinture s’effrite, les murs se fissurent et les rayons de lumière filtrent par les fenêtres cassées. La nature reprend doucement ses droits, le temps paraît alors suspendu. Ces lieux, abandonnés par l’homme depuis seulement quelques décennies, sont immortalisés par ces photographes. Ceux-ci parcourent le monde en quête de ces ruines contemporaines, vestiges d’une vie passée ».

 

Béton et architecture des années 70

On découvre aussi dans l’exposition, le documentaire Urban Escape (durée 52 minutes) réalisé en 2014 par David de Rueda et Mélanie de Groot van Embden. Une table tactile permet aux visiteurs de partir à la découverte d’autres lieux abandonnés répartis partout dans le monde. Une table ronde “Béton et architecture des années 70” a réuni divers professionnels pour évoquer ce matériau de construction souvent décrié et le contexte architectural de cette décennie souvent oubliée. Présence des architectes Paul Chemetov, Frederic Jung (Jung Architectures), Rémi Babinet, coprésident agence BETS…
Informations ICI.

 

Catalogue de l’exposition
25 €, format 25 x 25 cm, 144 pages, bilingue français-anglais, éditeur SilvanaEditoriale